Bienvenue dans l'univers des BAROUDEURS

 

ACCUEIL VAN INTO THE WILD2ACCUEIL VAN INTO THE WILD510377485_10204268320801021_5394126912177081568_n

"Le bonheur n'est réel que s'il est partagé" Chris McCandless.

L'histoire de ce journaliste a marqué chacune de nos deux âmes amoureuses de la nature et assoiffée de découvertes.

Nous tenterons sur ce blog de passionnés de dénicher grâce à notre Van Into the Wild, les plus beaux coins, de vous faire vivre les plus belles rencontres, et de partager nos préparations sportives pour l'atteinte d'objectifs.

Lorsque la participation à une épreuve de belle envergure s'allie à l'environnement naturel qui l'entoure, le résultat demeure entier.

Nous espérons que chacun d'entre vous puisse se retrouver dans cet esprit d'évasion et nous suivre pour que l'on aille plus loin et plus haut encore.

X3 Dynastar ** La Course vue de l’arrière…

 

X3 Dynastar  COURCHEVEL – Triathlon de Montagne 

1000 m D+ velo
6 kms Trail neige
1000 mD+ ski alpinisme

 

La course vue de l’arrière…

De retour de mes Savoies, patrie d’âmes humbles et rigoureuses, l’idée d’interpréter pour une fois ce que l’on peut voir et ressentir a l’arrière de la course se pose alors sur le clavier.

Prendre un dossard en ayant pris la mesure de l’événement, tout en s’intégrant légitimement au beau milieu de cette majorité de vrais athlètes, entraînés, faits pour ça.

N’ayons pas peur des mots, ouï légitimement car nous avons eux et moi ce point commun qui restera le trait d’union entre nous pour faire partie de l’histoire , c’est bien de la passion dont je parle.
La passion du sport et de l’effort, de l’engagement et du respect de l’autre.
Devant on va très vite , regardant la montre et son suivant pour défier et vaincre.
Derrière, on oubli la montre, on est face a soi même, Ernest disait a mon sujet que j’avais du passer une journée avec moi même.

Il avait raison, je faisais parti du dernier groupe avec qui j’ai partagé nos encouragements, nos récits passés, je retiendrai ce partage au départ de la partie ski avec Christophe, un triple EMBRUMAN de Lyon, que j’ai ensuite retrouve 200 m sous le sommet, un instant complice semblable à de vieilles retrouvailles, sentiment assez bluffant.

La course vue de l’arrière c’est aussi ce respect des premiers qui se font énoncés dès leur arrivée a 2800 m alors que toi tu te lances à peine dans la dernière discipline..
Le décalage entre ces hommes et ces femmes qui ont 2 fois ton niveau et qui pourtant prennent le temps de s’arrêter à la re descente pour t’encourager avec des mots qu’ils ont bien du et aime entendre un jour à leur tour.

Vue de l’arrière , c’est faire abstraction du chrono, être a l’écoute toute entière de ses sens, de son corps, tel un nom voyant qui pourrait ressentir des choses impalpables pour nous autres.
Ce privilège de vivre l’événement, à son rythme, dans le respect des délais, certes, mais de tenir l’objectif premier qui est de prendre du plaisir, intense, hors norme, dans une épreuve qui ne l’est pas moins.

Être encouragé tout au long du parcours par sa compagne, aussi ravie et fière d’être ici.
Ce visage qui te sert aussi d’objectif et de repère , redonnant une dose d’énergie, ma barre énergétique à moi, moins sucrée mais bien réelle.

La compétition avec et face à soi même, que l’on retrouve dans ces sports endurants au long cours, se révèle avec relief à l’arrière du peloton.

Vivre ces moments laisse la trace indélébile d’un palier franchi, un de plus, vers ou vers quoi………. Peut être vers cet épanouissement que nous recherchons tous, chacun par notre propre chemin…

La rencontre avec Dawa dachiri sherpa est venue couronner cette fête alpine..

Ce soir , c’est avec un livre plein d’images dans mes yeux que je m’inclinerai dans cette douce nuit étoilée….

De moaaaaaaaaaaaaaa….

LEAVE A COMMENT